Projet Ulis (article de l’Yonne républicaine du 09/02/2017)

Le projet de l’Ulis retenu pour la Journée de l’innovation

[huge_it_gallery id= »2″]

La réalisation d’une œuvre d’art par les élèves du groupe Ulis (*) du collège Albert-Camus est en bonne voie. Agnès Bourbonnais, directrice du musée la Fabuloserie à Dicy, partenaire du projet, était présente au collège, mardi.

Dans notre édition du 2 décembre, nous faisions état de ce projet de sculpture réalisée par des élèves présentant des troubles de la parole et des apprentissages. Encadrés par la coordinatrice Ulis, le professeur d’art plastique et un aidant AESH (**), ils devaient, à partir d’objets de récupération et en s’inspirant d’une œuvre de la Fabuloserie, réaliser une sculpture.

Un travail
sur le langage

Mardi, les douze élèves du groupe n’ont pas souhaité dévoiler la totalité de leur œuvre encore en chantier, nous invitant à revenir lorsque le projet sera abouti. Seule une petite partie extérieure de leur sculpture nous a été présentée.

L’un des objectifs de ce projet collectif était aussi de travailler sur le langage, de rendre chaque élève capable d’aller vers l’autre, aux dires de Véronique Oudin, coordinatrice Ulis. À les entendre s’exprimer avec fierté sur leur participation à l’élaboration de l’œuvre, Agnès Bourbonnais, par ailleurs conseillère pédagogique en arts plastiques, et toute l’équipe du collège pouvaient mesurer combien cette expérience permet de développer les apprentissages sociaux et les capacités à communiquer.

Un document sonore sera intégré dans l’ouvrage pour que les visiteurs le découvrent en entendant les élèves s’exprimer sur les étapes de leur travail.

Ce projet a d’ailleurs été retenu pour être représenté à la Journée nationale de l’innovation, organisée par l’Éducation nationale en mars prochain.

(*) Unité localisée pour l’inclusion scolaire.

(**) Accompagnant des élèves en situation de handicap.

JP Jacquot